Portails Web

Compte-rendu réunion du 16/09/2004

ADUDLO Commission Interface web Réunion du 16 septembre 2004, à la BM de Villeurbanne

Présentations par Opsys

Sébastien Chosalland est le développeur de l’interface web d’Aloès et l’interlocuteur de la commission désigné par Opsys. Il nous a présenté la nouvelle interface, appelée maintenant par Opsys "portail documentaire", selon le plan suivant.

- 1. L’architecture technique du nouvel OPAC. Basée sur les "web services", elle sépare l’interrogation de la base Opsys de l’affichage des résultats. Opsys fournit l’ensemble des modules en technologie propriétaire Microsoft.net (fichiers *.aspx), mais on peut, si on le souhaite, développer la partie affichage des résultats dans un autre langage, par exemple en technologie libre PHP.

- 2. La recherche et l’historique. Il est possible de faire coexister autant de formulaires de recherche que l’on souhaite. Par exemple, très simple, expert, limité aux périodiques, limité à un fonds particulier, etc.

- 3. La gestion du Compte Emprunteur et de la diffusion sélective de l’information (DSI). Un usager peut enregistrer une ou plusieurs requêtes qui l’intéressent et recevoir les nouvelles réponses à ses requêtes par courriel. Il peut également stocker les résultats de ses recherches dans des paniers.

- 4. La gestion de contenu. Cette fonction permet notamment à une bibliothèque de proposer des pages web d’information (horaires, modalités d’inscription, animations, etc.) sans nécessiter trop de compétences web internes.

- 5. L’administration du site

- 6. L’intégration du nouvel OPAC dans un site existant

- 7. Les paramètres avancés (Inclusion de fichier, Bandeau de recherche)

Il était assisté par Martine Farys, développeuse, pour répondre aux questions pointues sur le fonctionnement de la recherche documentaire.

Le site de la BM de Gardanne a été particluièrement soigné par Opsys, pour servir de "vitrine" :

Réactions des membres de la commission

La nouvelle interface fait partie de la version 140 d’Aloès. Les membres de la commission on trouvé qu’elle représentait une avancée notable par rapport à la version précédente.

Plusieurs remarques ont été formulées pour l’amélioration du produit. Elles concernent principalement l’ergonomie et le respect des standards du web :

si on choisit d’afficher les restricteurs, on peut les réduire à l’affichage, sous sorme d’un bouton, mais on ne peut pas afficher le bouton par défaut le le développer seulement sur demande. Cette fonction est pourtant nécessaire.

l’affichage des documents en retard apparait deux fois : dans la liste des documents en retard et dans la liste des documents en prêt : il faut dédoublonner ne pas convertir en capitales les informations saisies par l’utilisateur rendre la date de suppression des paniers des utilisateurs paramétrables en fonction de la date de dernière utilisation et non uniquement en fonction de la date de création

Certaines remarques seront prises en compte dès la version intermédiaire 141. Le principal manque reste la recherche arborescente, dite à la Yahoo !, annoncée par Opsys depuis plusieurs mois, et qui n’est pas intégrée à la version 140. Elle est annoncée pour la version intermédiaire 141 ou pour la version 150.

Une discussion a eu lieu sur la possibilité pour l’usager de réserver un document par internet. Si la bibliothèque choisit d’offrir ce service, il faut distinguer deux cas :

documents en prêt : la confirmation par le personnel de la bibliothèque peut être prévue, mais elle ne sera probablement pas très utile. On ne voit guère pourquoi la bibliothèque interdirait ce qui est permis par son règlement. documents en rayon :la confirmation par le personnel de la bibliothèque est indispensable, car un document apparaissant comme disponible à l’OPAC peut être emprunté avant que le personnel de la bibliothèque ait eu le temps de le mettre de côté. Il faut donc un message du genre "Votre demande de réservation a été enregistrée. Elle ne sera définitive qu’’après confirmation par la bibliothèque, sous un délai maximal de X" (X étant paramétrable).

Perspectives Il s’agit maintenant de tester les versions 140, puis 141. Une nouvelle réunion sera ensuite à prévoir, afin de synthétiser les demandes et de les présenter à Opsys.

Le coordinateur de la commission,

Alain Caraco





Explorer